Hey,

 

Titre : The mortal instruments : Renaissance, tome 1 : La princesse de la nuit

couv49035920

Auteure : Cassandra Clare

Editeur : PKJ

Nombre de pages : 768

 

Résumé 

 

Los Angeles, 2012. Cela fait 5 ans que les événements qui ont failli plonger le monde des chasseurs d'ombres dans l'oubli se sont produits, cinq ans qu'Emma Carstairs, Jeune chasseuse d'ombres a perdu ses parents. Après tout le sang versé et la violence dont elle a été le témoin durant son enfance, Emma a consacré sa vie à l'éradication des démons et à être la meilleure, la plus rapide et la plus redoutable chasseuse d'ombres depuis Jace Lightwood. Élevée à l'institut de Los Angeles, Emma est liée comme parabataï à son meilleur ami Julian. Alors qu'elle pourchasse les meurtriers de ses parents, la piste qu'elle poursuit la conduit tout droit vers des personnes envers qui elle avait toute confiance, comme on le lui avait toujours appris.

Au même moment, Emma tombe amoureuse de Julian, son plus proche ami, et parce qu'il est son parabatai, il est la seule personne au monde qui lui soit absolument interdit d'aimer à cause de la loi des chasseurs d'ombres. Au cœur du rutilant Los Angeles actuel, Emma doit apprendre à faire confiance à son cœur et à son esprit, pendant qu'elle doit déjouer un complot démoniaque mené par de sombres sorciers gérants de night-club, de Sunset Strip à la mer enchantée, qui s'étend dur toutes les plages de Santa Monica. 

 

 Mon avis

 

Ayant fini la série The Mortal Instruments et étant une grande fan de la série, je me devais de lire ce livre qui se passait dans le même univers !!! Encore une fois Cassandra Clare arrive à nous emmener dans son univers si particulier, mais qu’on aime tant.

 

L’auteure nous avait introduit les personnages Emma, Julian et toute la bande dans le quatrième ou cinquième livre si je m’en rappelle bien. Dans ce livre-ci, Emma ne s’est pas complètement remise de la mort de ses parents. Alors lorsque des corps d’humains et de fées sont retrouvés tués de la même manière que ses parents cinq ans auparavant, elle se doit de mener l’enquête. Mais jusqu’où ira-t-elle ?

 

Dans la série The Mortal Instruments, nous n’avions pas le temps d’apprendre à connaître Julian et Emma correctement. Alors qu’ici, c’est un livre principalement centré sur eux. J’ai senti que Cassandra Clare a essayé de travailler jusqu’au bout ses personnages, chaque émotion. Même si c’est vrai qu’au final je n’ai réussi à m’attacher à aucun d’eux, je suis surprise de leur évolution et de voir leurs complexités. Un personnage m’a tout de même marqué, Julian. On voit très bien qu’il essaye de satisfaire tout le monde, il est toujours là pour ses frères et sœurs et a pris le rôle de ses parents décédés. Même s’il ne le montre pas, il est sensible et j’ai adoré cette facette de son personnage.

 

Ce que je rapprocherais à ce livre, c’est certainement les longueurs. Des fois les personnages prennent de grands détours pour arriver à leur but. J’en suis sûre que certaines scènes peuvent être écourtées, voire même supprimées, car en y réfléchissant, je trouvais que certaines scènes n’apportaient pas grand-chose, comme une scène avec les fées, Emma, Julian et Mark…

 

Alors, oui, ma lecture était longue. L’histoire s’étale sur plus de 650 pages, avec un bonus. C’est long, très long même. Mais un truc m’a rendue heureuse à la fin, c’est l’arrivée de personnages que l’on connaissait déjà de The Mortal Instruments. Ca ma fait du bien de les revoir ! Ils ont égayé le tout :D

 

J’ai beaucoup aimé me replonger dans l’univers des Chasseurs d’Ombres, c’est vraiment un monde qui me fascine. Cassandra Clare arrive à se l’approprier, à toujours inventer de nouvelles choses pour rendre l’histoire plus complexe, et au fil des pages, l’histoire prend de l’ampleur. Je dis bravo !

 

Je ne sais pas si ce livre est un coup de cœur. Ce qui est sûr, ce que j’ai passé un très bon moment en lisant ce livre, mais pour qu’il soit un coup de cœur, il me manque un petit quelque chose, peut-être un peu plus d’action et moins de blabla… Je lirai tout de même la suite car c’est du Cassandra Clare quoi !!!

 

Avis : 4/5

 

A bientôt,

Zyle